Your browser does not support JavaScript!

 

 

Flamenco Barcelona  Flamenco Barcelona  Flamenco Barcelona  Flamenco Barcelona  Flamenco Barcelona  Flamenco Barcelona  Flamenco Barcelona  Flamenco Barcelona

 

La Rambla des Etudes

Rambla Estudis Palacio MojaLa Rambla de Barcelone - La Rambla dels estudis (La Rambla des Etudes)

La mer semble tellement lointaine après ce que nous avons visité jusque-là, n’est-ce pas? Mais elle est pourtant si proche… La Rambla est intense, vivante et bondée de gens, qui, en l’espace de quelques mètres, change, se renouvèle et accentue un ensemble de personnalités différentes, sans perdre la sensation de se promener dans la même rue. 

Nous sommes arrivés à la Rambla dels Estudis ou Rambla de los Estudios, en hommage à la première université de la ville construite en 1536 et appelée Estudio General de Barcelone. Ainsi, La Rambla avait non seulement une vocation de couvent ou de théâtre, mais aussi d’étude, et cette tradition continue encore au travers de l’Université Pompeu Fabra.

 

Il est incontestable que cette partie de la rambla soit populairement connue sous le nom de La Rambla dels Ocells (Rambla des Oiseaux), pour le grand nombre de vendeurs d’oiseaux qu’il y avait auparavant. Ainsi, de la même manière que La Rambla de les Flors, La Rambla dels Ocells possède un nom évocateur et très poétique. Lors d’époques plus calmes, l’odeur des fleurs et le chant des oiseaux faisaient de cette rambla un lieu propice à la promenade. 

De nos jours, il continue d’y avoir de nombreux kiosques, certains y vendent encore des animaux de compagnie pendant que d’autres viennent tout juste de se convertir en magasins de glaces et en boutiques de souvenirs. Bien que la sensibilité actuelle ait changée, le fait d’y vendre des animaux étant de plus en plus remis en question, ces arrêts représentent un nouvel élément de cette rambla dynamique, surprenante et variée.

 

Le bâtiment le plus significatif de la façade droite de la Rambla de los Estudios est le Palais Moja, du XVIIIe siècle, mieux connu comme étant le palais du Marquis de Comillas, Antonio López López, qui a été l’un de ses propriétaires.

 

Dans ce palais, y a vécu Mosén Cinto Verdaguer, poète national de Catalogne, qui a rédigé des œuvres aussi admirées que L’Atlandide ou Le Canigou. La Rambla, ne l’oublions pas, est également le terrain des artistes. Sur cette rambla aussi inspirée et lyrique que celle des Oiseaux et des Fleurs, il n’était pas rare de voir y vivre un poète. On conserve d’ailleurs à l’étage supérieur du palais la chambre de Mosén Cinto, lequel travaillait pour le riche Comillas en distribuant aux pauvres l’argent que le Marquis considérait opportun. Un travail très original donc puisqu’il exerçait de poète tout en aidant le Marquis à avoir la conscience tranquille…

 

Au rez-de-chaussée du Palais Moja, se trouve un porche qui enrichit les nuances de La Rambla, donne de la chaleur et protège de la pluie, et qui abrite la librairie de la Generalitat de Catalunya.

La frontière entre La Rambla de las Flores et celle de los Pájaros est la rue Portaferrissa, nom rappelant la porte des murailles qui s’ouvrait à cet endroit.

La rue Portaferrissa, étroite, populeuse et commerciale, est un endroit idéal pour être au courant de la mode actuelle, étant donné que nous pouvons y trouver des jeunes à la recherche des dernières tendances. Cette rue, qui part depuis la Place de la Cathédrale, finit par déboucher sur La Rambla et sur une fontaine construite en 1818. Sur cette fontaine, on peut y contempler l’ancienne image, en céramique, de cette partie de La rambla, où se situait la porte de la muraille connue sous le nom de Portaferrissa, en référence à une mesure de longueur utilisée en ville : ni plus ni moins qu’une barre en fer ! Le Moyen-Age et la modernité réunis en un seul et même endroit : La Rambla.

 

Barcelone n’est pas une ville comprenant de grands palais. Les barcelonais sont le plus souvent des gens discrets bien qu’il y ait encore quelques maisons seigneuriales. Certaines d’entre elles sont situées sur La Rambla, comme le Palais de la Virreina, actuellement siège d’importantes expositions reconnues de culture destinées à la population.

Ce n’est pas un hasard si, au rez-de-chaussée du palais se trouve le siège du Département de la Culture de la Mairie de Barcelone. A ce même rez-de-chaussée, se trouve également la fameuse Casa Beethoven, célèbre boutique de partitions de musique.

Il n’y a pas si longtemps, juste à côté de la boutique, il y avait des petites cabines en bois où des scribes rédigeaient des lettres à ceux qui ne savaient pas écrire en échange de quelques pièces. 

Mais qui était la vice-reine qui donne son nom au palais? Il s’agit ni plus ni moins que de l’épouse du vice-roi de Pérou, Amat, à une époque où ce lointain pays appartenait à la Couronne Espagnole.

A côté du palais, pour ne rien changer, s’élève un des plus jolis bâtiments de la ville, la Casa del Regulador, dont le nom provient de la bijouterie située au rez-de-chaussée.

Après avoir traversé la rue del Carmen, reposant sur un artisanat très important du quartier du Raval, une force estudiantine due aux différents lycées et à l’école Massana, et commerciale, de par la proximité de la Boqueria, se trouve l’église baroquede Belén, un style que nous n’avions pas encore aperçu sur la rambla, et dont ont été à l’origine les jésuites vers 1681.

Si une centaine de mètres plus bas nous pouvions évoquer le Pérou grâce au Palais de la Virreina, un peu plus haut que l’église de Belén, nous pouvons mentionner une autre ex-colonie espagnole : les Philippines. Nous nous trouvons dorénavant devant le siège de la Compagnie des Philippines, actuellement réformée et convertie en hôtel au style anglais, sobre, élégant et distingué.

Un peu plus haut, se trouve l’Académie des Sciences et Arts, de style progressiste, datant de la fin du XIe siècle. Une horloge donne l’heure officielle à la ville depuis 1888. Au début du XXesiècle, s’est installé au rez-de-chaussée, sans doute pour contraster la sérosité des académiciens, le théâtre Poliorama, reconnu pour ses premières. 

Ainsi, la Rambla de los Estudios, est une confluence culturelle: des rues qui nous amènent au Musée de l’Art Contemporain, situé au cœur du Raval, aux petites et grandes librairies, en passant par des boutiques d’instruments de musique et d’artisanat africain…Il en est de même pour ses bars singuliers comme le Viena, piano inclus, ou le bar à cocktails Boada.

 

If you are also interested in booking tours in and around Barcelona, we recommend Barcelona Day Tours. They offer pickup from your hotel or the port and touring in a small group