Your browser does not support JavaScript!

 

 

Flamenco Barcelona  Flamenco Barcelona  Flamenco Barcelona  Flamenco Barcelona  Flamenco Barcelona  Flamenco Barcelona  Flamenco Barcelona  Flamenco Barcelona

 

Les Ramblas - El Pla del Teatre

Palau Guell La RamblaLes Ramblas - El Pla del Teatre

 

Il y a de tout sur les Ramblas: un marché, un opéra, des théâtres, un tablao flamenco et aussi une université. L’université Pompeu Fabra, portant le nom d’un scientifique et linguiste qui normalisa la grammaire de la langue catalane.

 

La nouvelle université se situe à l’endroit où se trouvaient auparavant l’ancien hôtel Falcón et, avant celui-ci, une ancienne auberge inaugurée en 1977.

 

Bien que la présence de l’université puisse nous faire penser qu’il s’agit là d’un lieu approprié, cette partie des Ramblas est la plus fofolle. De grands kiosques, comme des boîtes rectangulaires, pleines de magazines, journaux ainsi que des cartes postales du parc Güell, du défunt et célèbre gorille blanc du zoo de Barcelone Copito de Nieve (Flocon de Neige) et des joueurs du Barça nous donnent la bienvenue. On commence également à apercevoir les terrasses des bars remplies de touristes buvant la fameuse sangria : boisson que les barcelonais n’ont pas l’habitude de commander, mais que les visiteurs insistent à goûter.

 

La large voie piétonnière centrale des Ramblas est remplie de caricaturistes et de peintres à la bombe qui font ressortir encore plus le caractère bohème de cette jolie partie des Ramblas. En bas des bâtiments, se trouvent des restaurants spécialisés, des boutiques de souvenirs ainsi que bien d’autres types de commerce. Il n’est donc pas étrange que toute cette partie des Ramblas soit connu sous le nom de Plà de les Comèdies (Place des Comédies) ou Plà del Teatre (Place du Théâtre). Puis, depuis un grand piédestal, tel un spectateur au première loge, il y a le célèbre auteur de comédies Serafí Pitarra, le personnage le plus populaire du théâtre catalan du XIXe siècle, qui observe impassible tout ce fourmillement humain.

 

A cet endroit là, depuis la Place du Théâtre, part une des rues les plus populaires de Barcelone : Escudellers. Avant les Jeux Olympiques, cette rue était très fréquentée par des marins, loubards et des gens de toute sorte. De nos jours, elle abrite des bars et des discothèques très prisés par les jeunes.

 

Pour résumer, il s’agissait des bas fonds de la ville : un excellent puits d’informations pour un homme de théâtre comme Pitarra qui s’inspira sûrement dans ses œuvres des nombreuses comédies et tragédies ayant eu lieu dans ces rues.

 

En face du parvis privilégié que Serafí Pitarra possède depuis son monument, commence alors le spectacle hallucinant qui se déroule constamment sur les Ramblas. De l’autre côté de la voie, juste en face du monument au dramaturge, se trouve le théâtre principal, où y étaient représentées ses œuvres à plusieurs reprises.

 

Le théâtre principal donne son nom à cet endroit ou Pla de les Comèdies. Ce nom possède une signification charmante car il nous rappelle qu’on prend souvent la vie trop au sérieux.

 

Le Pla de les Comèdies s’appelait ainsi en honneur au théâtre de Santa Creo ouCasa de les Comèdies, qui commença à faire rire les gens au XVIe siècle. Les premières représentations eurent lieu en 1597. C’était donc le théâtre le plus ancien de la ville.

 

De nos jours, ce bâtiment des Ramblas est occupé par bien entendu le théâtre principal (un magasin de vêtements actuellement), une discothèque à l’ambiance plutôt folle, des magasins de fourrures et un Tablao Flamenco mythique géré par trois générations d’artistes depuis 1970. L’établissement jouit d’un grand prestige international et constitue une visite obligatoire des opérateurs touristiques les plus importants du monde et pour les connaisseurs de flamenco. Les figures les plus reconnues du flamenco d’aujourd’hui et d’hier y sont passées : Farruco, Camarón, Manuela Carrasco, El Güito, Lole et Manuel, Manolete, La Tati, El Chocolate, Juan Villar, Miguel Poveda, etc.

 

Parmi la multitude d’enseignes et publicités de tout type d’établissements, il est agréable de voir l’entrée de L’Arc del Teatre (Arc du Théâtre), avec son petit bar emblématique où on peut consommer deux boissons qui portent la lettre « Z » : le vin blanc Manzanilla et l’eau-de-vie d’anis Cazalla.

 

L’Arc del Teatrese dirige vers le « quartier chinois », la partie du Raval la plus au sud, repère de gens malfamés connu encore sous ce nom il y a peu, bien qu’aucun chinois n’y ait vécu !

 

Le quartier du Raval, situé sur la gauche en montant les Ramblas, ouvre la porte à l’immigration : un quartier ouvrier, des artistes étudiants, une multitude de boutiques, des restaurants modernes mais aussi de cuisine du monde (arabe, pakistanais, japonais, etc.).

 

Mais revenons sur les Ramblas. A la fin du XIXe siècle, La Place du Théâtre était également un espace de rencontre, avec sa fameuse auberge Falcón, une fontaine, des bureaux de loterie et de hauts bananiers qui faisaient de l’ombre. Dorénavant, il ne reste que les arbres de cette époque. Sa proximité à la Muralla de Mar (Muraille de Mer), qui sera situé plus tard au Portal de la Pau, ainsi que le fait qu’auparavant la rue Escudellers, une des principales zones de Barcelone, ne donnait pas sur la rue Ferran, faisaient que cet endroit était toujours bondé de personnes.

 

On y pouvait observer des hommes-sandwichs, que l’on ne voit dorénavant que dans les vieux films ; des personnages populaires comme la Monyos, une femme qui avait perdu la raison et qui chantait tout en exhibant toute sorte de coiffures excentriques ; ainsi que des livreurs de télégrammes en vélo qui, à ce moment-là, ne se doutait guère de l’apparition des téléphones portables bien des années plus tard.

 

Quelques curieux attendaient devant le théâtre en espérant croiser le grand auteur Pitarra, policiers de la vieille école portant une grande moustache, un casque colonial sur la tête et une longue matraque à la main…

 

Dorénavant, la Place du Théâtre est occupée non seulement par des barcelonais qui apprécient l’aspect cosmopolite de la ville mais aussi par des touristes et étudiants de tout horizon, des gens à la recherche des meilleures opportunités, des artistes, des supporters d’équipes de football européennes venant défier le Barça et vêtus de leurs maillots respectifs, des curieux, tout sorte de personnes excentriques, sans oublier les femmes aux mœurs légères et les gens participant aux enterrements de vie de jeune fille ou de garçon.

 

Si la célèbre Monyos pouvait revenir sur les Ramblas, elle s’écrierait que tout le monde a perdu la tête…et pas seulement elle.

 

If you are also interested in booking tours in and around Barcelona, we recommend Barcelona Day Tours. They offer pickup from your hotel or the port and touring in a small group