Your browser does not support JavaScript!

 

 

Flamenco Barcelona  Flamenco Barcelona  Flamenco Barcelona  Flamenco Barcelona  Flamenco Barcelona  Flamenco Barcelona  Flamenco Barcelona  Flamenco Barcelona

 

L’art nasride; Restaurant Tablao flamenco Cordobés

Restaurante Flamenco Barcelona Entrada Tablao Flamenco Cordobes

 

Logo2

 

Restaurant Flamenco à Barcelona; le Tablao Cordobés et l’art nasride

 

L’art nasride se développe entre le XIIIe et XVe siècle et constitue la dernière étape de l’art hispano-musulman. Il est fortement présent dans le Royaume Nasride de Grenade, en Berbérie et dans d’autres zones de la péninsule ibérique, avant de laisser place à l’art mudéjar.

 

L’origine de l’art nasride vient du déclin de l’Empire Almohade, au moment où de petits royaumes s’emparèrent du pouvoir à Al-Andalus entre le XIIIe et XVe siècle. Le processus de reconstruction territoriale donne naissance à un nouveau royaume en Andalousie pénibétique : le Royaume Nasride dont la capitale est Grenade (1237).

 

La pression chrétienne réduisit peu à peu la force du royaume jusqu’à obtenir la capitulation de Grenade le 2 janvier 1492, faisant disparaître le dernier bastion islamique et signifiant ainsi la fin de l’art nasride à Al-Andalus.

 

L’Alhambra de Grenade est l’exemple le plus représentatif de ce type d’art et correspond à la dynastie nasride (1237-1492). L’Alhambra « Qalat al-Ambra » (Château rouge en arabe) constitue la synthèse de l’architecture palestinienne islamique et des nouveaux éléments de fortification incorporés à l’architecture militaire. Le fondateur de la dynastie commença les travaux et choisit son emplacement pour établir sa résidence.

 

La zone disposait des restes d’un petit château-fort du XIe siècle qu’il transforme en casbah et la munit d’un double rempart, l’un faisant office de mur et un autre intérieur doté de tours de défense, puis place en son sein un quartier avec des maisons, des salles de bain et des citernes.

 

L’ensemble que forment l’Alhambra et les autres bâtiments de Grenade permet d’établir le cadre général de ce type d’art en tant qu’évolution de l’art hispano-musulman. Comme als ornementation, la complexité décorative pour masquer la pauvreté des matériaux utilisés, tels que prises de carrelage ou de décor peint stuc en plâtre est utilisé. Il est largement utilisé arbre de colonne cylindrique et la capitale de deux corps, semblable aux reproductions sur scène club de flamenco, un cylindrique orné de rubans et un cube d'acanthe. Arches moyennes préférées sont sur pilotis et angrelados moment. Terrasses en bois sont généralement alternent avec muqarnas des voûtes de stuc.

 

La dynastie nasride fut la dernière dynastie musulmane à dominer le Royaume de Grenade de 1238 au 2 janvier 1492. Sa chute supposa la fin d’Al-Andalus. Cette dynastie eut un total de 20 sultans de Grenade. Le dernier d’entre eux, Boabdil, mieux connu sous le nom de « le Petit Roi », refusa de payer les impôts pour le Royaume de Castille au Royaume de Grenade afin de permettre la survie de cette dernière. Ce fait poussa les Rois Catholiques à entrer en guerre contre le Royaume Nasride ce qui, ajouté à la guerre civile que vivait déjà ce royaume, facilita la reconquête chrétienne. L’organisation territoriale et administrative du royaume était divisée en tahas (districts administratifs). Le Palais de l’Alhambra, considéré comme le plus digne représentant de l’art nasride et l’un des joyaux de l’art musulman de tous les temps, fut bâti pendant le règne de cette dynastie. Après la conquête de Malaga en 1488 et le contrôle du territoire de l'Est (Cora Bayyana) par la couronne espagnole en 1489 quitté le royaume de Grenade dans une situation précaire. En 1491 enfin assiégé la ville de Grenade, avec la construction du camp de base de Santa Fe, où les Rois Catholiques a conduit le siège de la ville. L'attitude de pactista de Boabdil influencé en faveur de Castille et vint bientôt la reddition de Grenade le 2 Janvier 1492. Ainsi finit plus de 250 ans des États-Nazari.

“Translation by Google Translate check the original Text in English”